19 décembre 2012

Nous Deux à Vera Cruz

Nous Deux, pour les ignorantes, c'est un magazine, mais pas n'importe quel magazine.
Il fait parti de ces hebdomadaires que l'on feuillette dans les salles d'attente médicales ou chez le coiffeur. On y découvre la romance sous plein de formes: des nouvelles, des histoire à épisodes, des potins, et cerise sur le gateau, des romans photos!!!! Ainsi, comme une certaine catégorie de livres que nous aimons d'amour ici, il souffre d'une réputation assez déplorable.

Nous deux, c'est au moins aussi cliché que le Harlequin.

Lors de mon séjour parisien, j'ai été gâté et j'ai ramené dans mes bagages un ouvrage anniversaire qui retrace l'histoire de ce magazine. Au fil des pages, on y apprend les origines, les parodies, les numéros avec les guest stars, les couvertures populaires...

Et vous me connaissez, moi et les couvertures, il ne m'en faut pas beaucoup pour lancer à plein régime mon imagination fertile.

En feuilletant mon ouvrage j'ai joué à un jeu que j'ai appelé "sous la couverture, il se passe quoi?" (oui, j'ai l'art de la formulation shock) j'ai tellement ri que j'ai décidé de partager...


"Stephen est confus, Mireille l'a surpris en train de culbuter Yvette, la soubrette. Cette dernière avait passé l'après-midi entier à agiter sa croupe devant ses yeux et n'avait eu que ce qu'elle méritait. Mais Stephen aime Mireille et veut la reconquérir. C'est gentleman, il a mis tous les atouts de son côté et rentre ce soir un bouquet de fleurs à la main.

Mireille est contrariée. Elle pensait enfin s’être débarrasser de Stephen lorsqu'elle l'avait surpris avec sa boniche. Mais ce dernier est aussi entêté que nul au lit. Le voila donc dans son salon, un sourire mievreux sur le visage et un bouquet de roses flétries à la main. Et dire qu'à l'heure qu'il est elle aurait pu être avec Fabio... "


Après un début d'année très difficile, Suzette et Jean ont enfin réussi à se liberer pour le weekend. Car entre son travail dans la finance et sa carrière de mannequin, les moments à deux sont rares. Mais Jean à envoyer un telex à Suzette il y a 2 jours lui ordonnant de faire sa valise. Ils partaient à la campagne pour se retrouver.

Mais sur le chemin qui devaient les mener à 48 de délices et de sensualité, tout va de mal en pis. Jean est arrivé en retard, Suzette n'avait pas prévu qu'il y ait tant de vent et son chapeau favori s'est envolé. En chemin ils ont crevé, et Jean a beau etre un homme viril et compétent, il ne voulait pas tacher son beau costume italien qui coute trois briques.

Nos deux tourtereaux réussiront-ils à se retrouver entre les chèvres et les délices champêtres? 

C'est maintenant à votre tour de vous laisser inspirer par ces couvertures. En voici 6 (elles sont magnifiques non?), je vous invite à me laisser votre synopsis en commentaire! 


Bon brainstorming,
Tam-Tam


Rendez-vous sur Hellocoton !

18 commentaires:

  1. Ma mère lit Nous Deux depuis toujours. Ce qui fait que j'ai grandi avec. Mes premiers romans photos viennent de là... souvenirs souvenirs ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tu n'as pas trouvé de super synopsis pour mes couvertures qui sentent bon le kitch?

      Supprimer
  2. Oh là, très intéressant mais demande trop de réflexion pour mon cerveau en manque de sommeil. Je vais réflechir. J'adore les couvertures.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dois admettre que je serai triste si les couvertures arrêtaient de faire parler d'elles.... en fait! ^^

      Supprimer
  3. Comme je suis fatiguée, j'ai mis déjà un certain temps avant de comprendre que la "coubrette" c'était la soubrette, (moi aussi je fais des erreurs en tapant, ce n'est donc bien sûr pas une critique). Me lancer dans un läius, en ce moment c'est plus possible. Mais cela m'a fait du bien de lire ta plume. Merci.

    Ah tiens je vois que patacaisse aussi fatigue, décidément c'est de saison........

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'un autre coté, je n'avais qu'a pas faire de faute...
      j'ai corrigé... mais force est de constater qu'il nous faut des vacances! noel arrive!

      Supprimer
  4. Je viens de te tagger pour voir ton sapin ;-)
    http://patacaisse.wordpress.com/2012/12/19/mon-beau-sapin/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouhhh... bon, je m'y mets vite...très vite!

      Supprimer
  5. Haha j'adore ^^ à la bibliothèque il y en a quelques petits livres offerts par Nous deux... Ca ne m'a jamais inspiré ^^
    Je fais une fixette sur la couverture du milieu en bas, dès que je regarde la photo je ne vois qu'elle. Mais je n'arrive pas trop à déterminer quel est la nationalité du chateau derrière... Russe ou indien, j'hésite, mais le paysage ne semble correspondre à aucun des deux... j'ai quand même des petites idées de synopsis, je reviendrai poster ça demain sans doute :) (par contre pas trop d'idées pour les noms... faut que je trouve un truc bien kitch ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihihihi... oui, on imagine pas vraiment les héros s'appeler Léa et Antoine, n'est ce pas?

      Supprimer
    2. Non en effet c'est trop simple ^^ Alors qu'un petit Knox tout de suite ça fait plus rêver ! ^^

      Supprimer
  6. C'est le Sacrè Coeur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai ?
      (ouais je suis une grosse inculte)
      Dommage moi je me disais que ça pourrait être un prince... pfff... un prince russe c'est la classe en plus...

      Supprimer
    2. Mais attend, le Prince boris en vacances à paris qui rencontre Josiane... ca peut le faire non?

      Supprimer
    3. Pas mal c'est vrai ^^
      Finalement je n'ai gardé que Boris, voilà ce que ça donne :

      Le prince Boris n’en croit pas ses oreilles : il pensait passer des vacances tranquille à Paris, mais voilà que son père l’oblige à être accompagné ! Boris n’est pourtant plus un enfant, il peut se débrouiller tout seul. Bon, d’accord, il s’était mis à fumer pour faire enrager son père. D’accord, il avait couché avec la moitié du personnel féminin du palais pour la même raison. Mais ne pas pouvoir passer de vacances seul, ça faisait quand même du mal à sa virilité.
      Veronika enrage. Elle est obligée d’accompagner ce crétin de Boris à Paris, sans quoi elle se fera virer ! Mais elle a plus que besoin de ce travail pour nourrir ses triplés. Le pire, c’est la raison invoquée par le père du prince stupide : si c’est elle qui doit s’y coller c’est parce qu’elle est la seule que Boris n’a pas envie de culbuter ! Et bien merci ! Puisque c’est comme ça, elle va l’obliger à l’épouser, comme ça ses enfants ne risqueront plus jamais de mourir de faim ! Et quel meilleur cadre pour son plan diabolique que la ville la plus romantique ?

      Supprimer
    4. Mouahahhaha!!! Je suis pliée!!
      J'adore qu'on ai toute les memes clichés en tete! c'est culturel et partagé par tous!!
      J'en veux d'autres!

      Supprimer
  7. Je feuilletais Nous Deux chez ma grand-mère lorsque j'étais ado ;-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hihihi... je crois n'en avoir jamais lu qu'un dans ma vie, chez le dentiste...
      mais ce livre anniversaire est vraiment canon!

      Supprimer