1 octobre 2012

Charlie all night - Charlie, tout la nuit

J’ai réalisé récemment qu’il me faut être la conductrice pour pouvoir vraiment apprécier un audiobook. J’ai en effet une tendance à l’endormissement indésiré au milieu d’un trajet où je ne suis que passagère, ce qui, pour la compréhension d’un livre, n’est pas sans inconvénients !

Fort heureusement, j’ai repris mes trajets interminables et avec eux, le plaisir des heures de lectures auditives.

Ayant fini d’écouter le dernier tome "The garden Intrigue" de Lauren Willig il y a quelques semaines, je me retrouve cantonnée à attendre, comme le commun des mortels, que le nouveau livre de l’auteur sorte en audio. Du coup, je me suis dit qu’un changement radical serait le bienvenu.

Et quoi de mieux qu’une romance contemporaine pour contraster avec l’espionnage napoléonien ?

Jennifer Crusie a déjà été à l’honneur en ces lieux avec de l’inoubliable, du bon, et du clairement décevant (pour moi). "Charlie, toute la nuit" (Charlie all night en VO) se situe quelque part entre les 2 première catégories (ce qui est plutôt un bonne nouvelle, je vous l’accorde) parce qu’en plus de raconter une belle histoire, les personnages sont attachants et drôles.

Alors pourquoi ne l’ai-je pas rangé dans la catégorie des "must-have" ?

Penchons nous sur la question…

Il était une fois Alice, productrice d’émission radio dans une petite station locale. Alice est obnubilée par sa carrière, par le show qu’elle produit, par la star du show et sa capacité à faire du chiffre… Si bien que lorsque ce dernier la largue personnellement et professionnellement pour un "modèle plus jeune" (et vachement mieux gaulé), Alice se retrouve fort dépourvue (je ne suis qu’euphémisme aujourd’hui)…

C’est là qu’entre en scène Charlie, nouvelle vedette de l’émission de nuit. Émission qui ne fait pas de chiffre (parce que les gens normaux dorment à cette heure-là), mais qu’Alice s’est vu confier suite à la débâcle… Qu’à cela ne tienne, envers et contre tous (Charlie compris) Alice fera de ce nouveau show une réussite et de son nouveau présentateur une star de la radio.

Mais pour Charlie, cette nouvelle émission n’est que temporaire, il sait qu’il part dans quelques semaines et qu’il n’est ici que pour rendre service et faire de l’intérim. Alice le sait, mais n’en a que faire.

Ce qu’elle ne sait pas par contre, c’est que Charlie a été recruté pour un autre motif (que je ne vous révélerai pas), ce qu’il se garde bien de lui dire, alors même que vous imaginez bien que la tension monte entre les deux et qu’ils se mettent à faire des étincelles de sensualité et que le secret prend de l'ampleur dans l'histoire.

Le concept d’un secret dans une romance, c’est qu’il finit toujours par se savoir. D’ordinaire, plus les héros se taisent, pires sont les conséquences. Car si on grossit le trait, garder un secret en romance, c’est trahir la confiance que le héros il a mis à l’intérieur de toi (même si ce secret n’est qu’une recette de mousse au chocolat) (les initiées comprendront l’allusion).

Dans Charlie, toute la nuit, le secret, bien entendu, Charlie ne va pas vouloir révéler son secret à Alice, même quand cette dernière se doute qu’il y a hippopotame sous caillou. Dans ces cas-là, ma réaction est souvent très verbale : "moi, j’aurais pas fait comme ça !"

Sans entrer dans un débat philosophique approfondi, dans ce livre, je trouve que Charlie ne se révèle pas assez vite. Parce que c’est facile de nous (les femmes, nous le charme… ok, je sors) faire le coup du "fais-moi confiance", mais à un moment, je m’attendais à une preuve en retour.

Parce qu’il serait question d’une enquête de la CIA où un mot révélé à la mauvaise personne déclencherait une guerre atomique, je comprendrais la parano, mais de guerre atomique, il n’est point question ici…

Alice n’est que pardon et mansuétude (et elle a très envie de sauter dans un lit avec Charlie aussi), mais je ne suis pas faite de ce bois-là, je suis rancunière. C’est sans doute qui fait qu’inoubliable, Charlie ne sera pas ! Il n'avait qu’à nous faire confiance ! Nah !


  
Bonne lecture,
Tam-Tam
PS: dernière précision sur le roman, j'ai choisi de vous mettre la couverture de la version originale, parce que non seulement c'est celle que j'ai lu, mais aussi parce que la couverture de la VF est de celles qui font fuir, alors que ce livre ne le mérite absolument pas!
 
Rendez-vous sur Hellocoton !

13 commentaires:

  1. Julio for ever..."povre diablo"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous les femmes, Julio Iglesias!
      (Povre Diablo c'est le titre VO de la chanson)

      Supprimer
  2. Des histoires de radio... pourquoi pas... ce fameux secret m'intrigue pour le coup!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas non plus un secret de ouf... pas de CIA ni rien ^^
      Mais ca explique certains trucs et c'est un fil conducteur assez réussi!

      Supprimer
  3. Jennifer Crusie est le compagnon (on dit comme ça) de voyage et de ménage parfait, je trouve. Ses histoires sont légères, drôles, touchants, mais pas trop prise de tête. On peut très bien étendre une lessive sans en perdre une miette. Pour moi, même les moins bons sont bons dans ce cadre-là :D

    J'ai beaucoup aimé aussi. Charlie est détendu, drôle et séduisant, et contrebalance tellement bien la rage de vaincre d'Alice. Un bon couple et un héros assez original, avec des échanges humoristiques qui sont la marque de fabrique de Crusie. (Tiens, moi aussi, je fais dans le cliché aujourd'hui!)

    RépondreSupprimer
  4. Je voulais écrire "on dit comme ça?" en fait. Compagne de voyage, ça fait bizarre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'admets qu'elle est très sympa a écouter!
      Ca t'arrive aussi de faire des commentaires tout haut? ca m'arrive que dans les audibook...genre je m'adresse aux personnages...

      Supprimer
  5. Hmm je ne sais pas si je suis tentée ou pas, mais tu as éveillé ma curiosité en tout cas :)
    En passant, petite question, as-tu déjà été déçue par un lecteur de livres-audio ? Parce qu'en ce moment j'écoute Le Montespan, et la voix du lecteur me gène un peu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mmm...decu, je ne dirai pas ca...
      mais clairement il y a des lecteurs que je préfère, que j'aime d'amour, et que je suis presque comme une groupie!
      genre je recherche les autres livres qui ont été lu ar la-dite auteur, et je les écoute...
      Et la, je pense à Kate Reading qui travaille sur les lauren willig, qui a fait le sara donati, et je crois un des kate noble que j'ai lu!

      Supprimer
  6. Il a l'air très bien. J'ai bien envie de le lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très sweet comme histoire, tu devrais aimer!!

      Supprimer