26 septembre 2012

Une librairie à Paris...

  
Aujourd'hui, je vous emmène visiter ma ville... 

C'est en voyant Karine publier une photo sans légende sur Facebook que j'ai reconnu un de mes lieux préférés à Paris et eu envie de vous le faire partager. Librairie anglophone, Shakespeare and company, ouverte en 1951 par George Whitman, est devenu une véritable institution du quartier latin. Si vous n'y trouverez pas souvent de romances, ou alors des fausses romances, le lieu compense largement cette faiblesse par son charme hors du commun... 

Suivez-moi pour la visite guidée...


Bienvenue...


Pas certain qu'un autocar, SNCF ou autre, puisse se faufiler entre les étagères étroites! 
Ici, une foule de petits détails, bibelots et souvenirs, décorent chaque recoin...


Tous sont les bienvenus, sur les banquettes du 1er étage, certains s'installent même 
pour faire la sieste sans risquer d'être dérangés... 


 Les livres sont partout, même au dessus des fenêtres d'époque...


La cour intérieure est décorée de figurines, cow-boys, chevaux, vaches, 
cochons et avions qui s'envolent...


Sous un escalier, le coin de l'écrivain... 


Des citations, des proverbes, des photos et des dessins partout sur les murs.
Ici, la maxime qui a guidé 50 ans de vie du lieu...


Une jeune fille joue Amélie Poulain au piano, 
d'autres se sont installés pour lire tranquillement en l'écoutant...


Des amoureux cachés dans une alcôve se tiennent la main en chuchotant...


Sous une pile de dictionnaires, un escalier usé, 
décoloré par les pas de milliers de lecteurs...


La mythique échelle de bibliothèque, 
indispensable quand les livres montent jusqu'au plafond...


Un puits à vœux dissimulé sous une pile de livres et des mosaïques anciennes, 
un lieu chargé d'histoire...


En dépit des apparences, ceci est une caisse...


Sur le trottoir, devant, les livres d'occasions, des bancs et un jeu d'échec 
dont certains font bon usage...


Et bien sur, la signature, sur un volet en ardoise, un poème en prose, écrit par George Whitman lui-même...

"Some people call me the Don Quixote of the latin quarter because my head is so far up in the clouds that I can imagine all of us are angles in paradise. And instead of being a bonafide bookseller, I am more like a frustrated novelist. Store has rooms like chapters in a novel and the fact is Tolstoï and Dostoïevski are more real to me than my next door neighbors. And even stranger is the fact that event before I was born, Dostoïevski wrote the sotry of my life in a book called The idiot, and ever since, reading it, I have been searching for the heroin, a girl called Nastasia Filipovna. One hundred years ago, my bookstore was a wine shop hidden from the Seine by an annex of the Hotel-Dieu hospital which has since been demolished & replaced by a garden. And further back in the year 1600, our whole building was a monastery called La maison du mustier. In medieval times, each monastery had a frere lampier whose duty was to light the lamps at nightfall. I have been doing this for fifty years now. It is my daughter's turn."

Certains m'appellent le Don Quichotte du quartier latin, car ma tête part si loin dans les nuages que je peux tous nous imaginer comme des anges au paradis. Et au lieu d’être un libraire sérieux, je suis plutôt comme un écrivain frustré. Ma boutique a des pièces comme les chapitres d'un roman et Tolstoï et Dostoïevski me paraissent plus réels que mes voisins d’à coté. Et plus étrange encore, avant même que je sois né, Dostoïevski a écrit l'histoire de ma vie dans un livre intitulé L'idiot, et depuis que je l'ai lu, j'ai cherché mon héroïne, une femme au nom de Nastasia Filipovna. Il y a une centaine d'année, ma librairie était une boutique de vin cachée de la Seine par une annexe de l’hôpital de l’Hôtel-Dieu, depuis détruite et remplacée par un jardin. Et bien avant encore, vers 1600, tout le bâtiment était un monastère appelé La maison du mustier. En ces temps moyenâgeux, chaque monastère avait un frère lampier chargé d'allumer les lanternes à la tombée de la nuit. C'est ce que j'ai fait depuis cinquante ans. C’est maintenant au tour de ma fille. 

Si jamais vous passez par Paris, allez faire un tour du coté de Shakespeare and company, sur les quais de la Seine, en face de Notre-Dame... 

 
Bonne journée et bonne visite, 
Chi-Chi
 
Rendez-vous sur Hellocoton !

24 commentaires:

  1. Preum's!!
    je retarde mon départ ce matin juste pour lire l'article... Bilan, j'ai envie de monter à la capitale maintenant...

    Parce ue pas sur qu'il y ai un lieu aussi magique dans mon royaume...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh je suis sure qu'en cherchant bien, on trouve ce genre de lieux un peu partout dans le monde! ;o)

      Supprimer
  2. Je suis passée devant pendant presque 8 ans en bus pour aller bosser. Pendant toutes ces années je me suis dis qu'un jour j'allais descendre à l'arrête qui va bien, juste pour aller jeter un coup d'oeil parce que j'aimais beaucoup le lieu. Et puis je ne l'ai jamais fais. Et je ne bosse plus du tout dans ce coin là maintenant. Voilà ce que c'est de toujours reporté à plus tard....... bon c'est pas si loin remarque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui il faut absolument que tu ailles y faire un tour! Le week-end il y a tjs bcp de monde, mais c'est un petit cocon, à découvrir vraiment...

      Supprimer
  3. Réponses
    1. J'en suis heureuse! :o)
      C'est l'une de mes armes secrètes pour faire aimer Paris aux gens...

      Supprimer
  4. J'adore, j'adore, j'adore!! :))) J'essaie d'y passer à chacune de mes visites à Paris. Malgré tout, je n'avais pas reconnu la photo que j'ai "partagée"!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'as pas du la visiter assez encore, reviens et on ira ensemble! ^_^

      Supprimer
  5. Oooh il me semble que c'est la librairie qui est filmée dans le film "Before Sunset" non ?
    Rien que pour cet endroit, j'aimerai vivre à la capitale... Je suis un vrai rat de bibliothèque, cela doit être apaisant de pouvoir lire dans des endroits pareils...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Absolument Audrey, elle apparait dans ce film et dans un certain nombre d'autres, Julie et Julia, Midnight in Paris, pour ne citer qu'eux!

      Supprimer
  6. j'ai découvert cette librairie par une amie à une période où j'avais bien besoin qu'on me fasse aimer Paris et ça n'a pas loupé, un vrai coup de foudre :)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est assez efficace, en effet! :o)
      J'en connais d'autres, à Paris, de ces lieux plein de charme et d'histoire...

      Supprimer
  7. Réponses
    1. Déjà, il y a des livres partout, c'est un bon départ. Mais l'ambiance que les propriétaires ont su créer va bien au-delà de tout ça, c'est vraiment un endroit où l'on se sent bien!

      Supprimer
  8. J'aime beaucoup aussi même si je pensais y trouver plus de livres d'occasion. Mais l'ambiance est extra ! Dommage que je n'ai jamais le temps d'y trainer vraiment longtemps !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sur que ce n'est pas vraiment un bouquiniste! Mais reviens et on y retournera ensembles! ;-)

      Supprimer
  9. I love this place! Ravie de lire ce billet, j'adore j'adore :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :) ravie que tu aimes alors!

      Supprimer
  10. J'aime, j'aime, j'aime tellement! Ce lieu magique figure définitivement sur ma liste d'endroits à visiter à Paris!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'approuve, c'est un endroit a voir absolument! :) tu viens quand a Paris?

      Supprimer
    2. Un jour dans un avenir proche, je l'espère! :D

      Supprimer
    3. Fais moi signe si tu veux quand ce sera le cas! :)

      Supprimer
  11. C'était une de mes librairies préférées quand je faisais mes études dans le Quartier Latin ! Ton article m'a rendue nostalgique, j'ai envie d'y retourner maintenant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un endroit magique! :)

      Supprimer